LOGO orange fond transparent_Plan de travail 1.png
ESTELLE.jpg
passage d'insecte.png

INSECTODUC

"Une ligne du désir se caractérise par l'érosion du sol, provoquée par le passage répété de piétons, cyclistes ou animaux en dehors des tracés de l'aménagement du site."

Estelle Monin

Estelle.png

À proximité de la faculté de lettres, en contrebas du parc de la Cure d’Air, et à l’intersection de la rue de l’Armée Patton et du boulevard Albert 1er. La place Godefroy de Bouillon est facilement localisable grâce à son contexte, toutefois, elle est peu fréquentée. La place est peu exploitée pour son usage premier, elle ne forme pas véritablement un lieu de rassemblement. Il est rare d’apercevoir des groupes d’étudiants travailler, manger ou se prélasser dans l’herbe. Son usage est généralement réduit au simple vas et viens des passants. Ce constat est directement illustré par la présence d’une ligne du désir au sein du site. Une ligne du désir se caractérise par l’érosion du sol,

provoquée par le passage répété de piétons, cyclistes ou animaux, en dehors des tracés de l’aménagement du site en question. Ces sentiers se forment généralement en milieu urbain. Mon travail s’est focalisé sur l’extrait de la place Godefroy, situé au Nord de la place, contenant cette ligne du désir. En effet, la ligne du désir résulte des nombreux passages de l’Homme sur un espace qui n’était pas dédié à cet usage. Cette parcelle de gazon était initialement destinée à être préservée de tout passage pour être réservée aux plantes et aux animaux. Cependant, les nombreux flux ont modifié cet usage. Ainsi, ses caractéristiques font de ce lieu un lieu ignoré. Il est alors intéressant de travailler à le révéler.  

Le but de l'installation est de travailler sur l’articulation entre les différents flux du site, piétons et animaux, tout en faisant intervenir la notion de dimensionnement. Cet enjeu est retranscrit sous la forme d’un passage piéton...pour insectes ! Tandis que les humains se sont appropriés un lieu qui ne leur était pas destiné, il semble dans l’ordre des choses de redonner de la visibilité aux insectes vivant sur le lieu. Les insectes sont alors avertis par un panneau de signalisation, à leur échelle, du danger de la présence des humains.  

Le passage pour insectes les sécurise dans leur traversée de la ligne du désir.La première partie de la création de l'installation consiste en la réalisation du panneau de signalisation, prévenant de la présence d’humains, à partir d’un panneau pour jeu d’enfant détourné. Ensuite, il s’agit de découper le pochoir, pour réaliser les bandes du passage, dans un papier rigide. Le jour J, une fois sur site, il faut commencer par peindre, avec de la peinture blanche à l’eau, les bandes du passage sur le sol, puis, positionner correctement le panneau, et le tour est joué !